Archive pour novembre, 2011

Le vice….

14 novembre, 2011

 

a5225.jpg

 

 

« Le vice inhérent au capitalisme consiste en une répartition inégale des richesses.

 

La vertu inhérente au socialisme consiste en une égale répartition de la misère. »

 

 

 

 

de Winston Churchill

 

 

 

« En Angleterre, tout est permis, sauf ce qui est interdit.

 

En Allemagne, tout est interdit, sauf ce qui est permis.

 

En France, tout est permis, même ce qui est interdit.

 

En Russie, tout est interdit, même ce qui est permis. »

 

 

de Winston Churchill

 

 

 

 

Je l’aime à mourir.

14 novembre, 2011

bustierculotteaubadecollectionautomnehiver20102011lingeriemodefemme.jpg

 

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

Moi je n’étais rien
Et voilà qu’aujourd’hui
Je suis le gardien
Du sommeil de ses nuits
Je l’aime à mourir
Vous pouvez détruire
Tout ce qu’il vous plaira
Elle n’a qu’à ouvrir
L’espace de ses bras
Pour tout reconstruire
Pour tout reconstruire
Je l’aime à mourir

Elle a gommé les chiffres
Des horloges du quartier
Elle a fait de ma vie
Des cocottes en papier
Des éclats de rire
Elle a bâti des ponts
Entre nous et le ciel
Et nous les traversons
À chaque fois qu’elle
Ne veut pas dormir
Ne veut pas dormir
Je l’aime à mourir

[Refrain] :
Elle a dû faire toutes les guerres
Pour être si forte aujourd’hui
Elle a dû faire toutes les guerres
De la vie, et l’amour aussi

Les yeux couleur menthe à l’eau.

13 novembre, 2011

nicolecourcel1956lvinsam19041992.jpg

 

 

Image de prévisualisation YouTube

13 novembre, 2011

 

9782258086746.jpg

 

Les Semailles et les Moissons se présente sous la forme d’une grande saga familiale en 5 volumes, qui nous entraîne du début du XXe siècle à la fin de la seconde guerre mondiale, se terminant avec la libération de Paris. Au travers de trois femmes; la mère, la fille et la petite-fille, Henri Troyat fait le constat des changements que le XXe siècle a connus: exode des jeunes vers les grandes villes, profonds changements sociaux, et surtout, deux guerres mondiales qui ont éprouvé les hommes et les habitudes.

Pourtant, si la guerre est une affaire d’hommes, Troyat a décidé de nous faire vivre les changements apportés par le XXe siècle du côté féminin. Il nous présente trois femmes, selon ses propres termes « différentes et pourtant mystérieusement apparentées ».

Il ajoute:

Certains traits de caractère se retrouvent chez elles, de mère en fille. Chacune à sa façon illustre l’ascension d’une famille partie de rien, et qui, à force de travail, de renoncement, et de courage, se taille une place au soleil. Qu’il s’agisse de Maria, d’Amélie, d’Elizabeth, je leur voue la même tendresse et le même respect. Elles incarnent pour moi l’admirable opiniâtreté féminine dans la construction du bonheur.

Dans Les Semailles et les Moissons, c’est la jeunesse d’Amélie qui est évoquée, auprès de sa mère Maria, qui tient une boutique, dans un petit village de Corrèze, tandis que son père travaille dans la forge voisine. Amélie, qui a fini sa scolarité obligatoire, aide sa mère à tenir la boutique. Le jeune Jean Eyrolles tourne autour d’Amélie qui ressent ses premiers émois sentimentaux… Dans Amélie, l’héroïne, mariée, tient un bistrot à Paris pendant que son mari est au front. La guerre des tranchées, les terribles batailles, sont vues du côté des femmes qui vivent dans l’espoir d’une lettre du front et dans la crainte qu’on leur annonce la mort de leur mari, ou de leurs fils. La Grive raconte l’enfance d’Elizabeth, la fille d’Amélie, qui, après avoir grandi librement dans l’ambiance d’un bistrot parisien, est envoyée, pour sa santé, dans un pensionnat du Lot, pour finir chez des cousins, instituteurs. On y voit le contraste entre les éducations laïques et religieuses.  Dans Tendre et Violente Elizabeth, c’est une Elizabeth jeune et rebelle qui vit à Megève, dans l’hôtel familial. Baignée depuis petite dans des milieux différents, peu surveillée, très curieuse et vive, Elizabeth se distingue par un tempérament passionné et impulsif, et un grand amour de la vie. Mais c’est Christian, un homme amoral, qui séduit Elizabeth et l’entraîne dans une relation destructrice dont elle aura de la peine à sortir intacte. Dans La Rencontre, Elizabeth, plus mûre, refait sa vie à Paris après une expérience très éprouvante. À la veille de la Seconde Guerre Mondiale, elle prend la gérance d’un magasin de disques et essaie de se reconstruire. Mais la guerre va bientôt venir bouleverser un équilibre précaire…

Au delà des événements et des bouleversements sociaux, c’est aussi l’évolution des mœurs qui est évidente au travers de ces trois femmes. Entre une Maria, gardienne du foyer, qui affiche sur son mur l’image d’une matrone barrant la route aux pêchés guettant l’homme, et sa petite fille, femme « libérée », qui accepte l’amour en dehors du mariage ou commet l’adultère, il y a un monde: deux générations qui montrent à quel point les mœurs ont été chamboulées, les valeurs bousculées. Amélie est un pont entre ces deux générations: élevée sur des valeurs sévères, elle a une grande rigueur morale mais accepte de fermer les yeux sur ce qui dérange dans la mesure où les apparences sont sauves.

L’intérêt des Semailles et des Moissons, c’est aussi de nous montrer la complexité des événements, tels qu’ils ont été vécus par ceux qui ont été pris dans leur tourmente. Pas de choix simple pour les français de l’époque entre suivre un Pétain qui paraissait prendre la seule solution raisonnable pour épargner plus de vies, et un de Gaulle qui appelait à continuer à lutter sans relâche contre l’ennemi, mais une grande confusion pour ceux, qui, choqués par les mesures raciales prise par les allemands, voyaient cependant leurs quartiers détruits et leurs voisins tués par les tirs des avions alliés. Henri Troyat montre bien que, sur le moment, les événements ne se déroulaient pas de manière aussi tranchée que dans les livres d’histoire, et fait le constat suivant, au travers de ses personnages:

La vérité, comme toujours, appartiendra au vainqueur.

La sagesse, dans la tourmente d’un siècle en mouvement, c’est peut être l’aïeul qui la détient, le père d’Amélie, Jérôme, celui qui n’a presque jamais quitté son village de Corrèze, et qui vient souvent contempler les ruines de batailles anciennes, des vestiges romains découverts dans son village, et adopte sur les événements le recul que permet la contemplation des siècles passés. C’est lui qui s’efforce de rassurer ses enfants:

La France en a vu d’autres. Et elle s’est toujours ressaisie. Je crois moi, que les champs, les arbres, les pierres, les bêtes, feront le bonheur des hommes malgré eux. Tout s’arrangera, à cause de la terre, qui ne demande qu’à verdir et à donner des moissons.

Les Semailles et les Moissons est un roman extrêmement bien écrit, dans une écriture fluide et agréable, un roman un peu vite catalogué péjorativement de « populaire » et pour cela un peu boudé. C’est un tort, Henri Troyat montre une qualité qui se perd beaucoup chez les écrivains français contemporains (ce qui explique ma préférence pour les anglo-saxons), c’est sa capacité à  raconter des histoires. Par son style, Troyat me fait penser à un Zola qui aurait foi en l’humanité, un Zola débarrassé de sa compulsion à charger ses personnages de tares héréditaires. Cette comparaison est surtout évidente dans les trois premiers tomes du livre, quand Troyat évoque des milieux comme celui des petits commerçants, blanchisseuses ou des bistrotiers. Je trouve que la narration s’essouffle un peu dans Tendre et violente Elizabeth (dont même le titre ne me paraît pas véritablement en accord avec le tempérament d’Elizabeth), et l’histoire se concentre trop sur les personnages et s’éloigne un peu de la grande Histoire. Mais dans l’ensemble, je ne peux que recommander cette saga historique si passionnante…

i780.jpg

Le défi d’Olga.

13 novembre, 2011

9782290043103fs.gif

 

 

 

Olga Kourganova, veuve de quatre-vingts ans, vit à Paris, enfermée dans le souvenir factice de la Russie des tsars, qu’elle a quittée encore enfant.
Murée dans sa nostalgie, elle est affublée d’un fils, Boris, quinquagénaire, mais infantile, subitement abandonné par ses deux amours : Caroline, dont il a divorcé, et Viviane, sa maîtresse. Les deux femmes ont décidé de s’installer ensemble, contraignant Boris à retourner ronronner dans le giron maternel. Olga se sent renaître : ravie de remettre la main sur son fils, elle est de surcroît sollicitée pour publier ses souvenirs de pensionnat.
D’abord méfiante, elle finira par accepter cette occasion de connaître une gloire tardive… A partir de ce moment, sa gratitude envers la France, qui l’a adoptée et reconnue, contrebalancera l’appel d’un passé illusoire. La nécessité de renouveler son inspiration et le démantèlement de l’URSS communiste décideront-ils Olga à faire le voyage vers le pays natal ?

 

L’auteur en quelques mots… Né à Moscou en 1911, il est arrivé en France en 1920 et est devenu l’un des plus grands écrivains français.
Elu à l’Académie française en 1959, il a publié, entre autres, plusieurs romans-cycles : La lumière des justes, Les Eygletière … Les éditions J’ai lu ont vendu plus de douze millions d’exemplaires de ses livres.
 

 

Si vous ne connaissez pas ses oeuvres, à lire d’urgence emoticone

 

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Henri Troyat : la biographie

 

portrait d'Henri TroyatHenri Troyat est né à Moscou le 1 novembre 1911 et il est décédé en février 2007 à l’âge de 95 ans. La révolution obligea sa famille às’exiler de Moscou vers le caucase puis en Crimée ….. pour arriver à Paris en 1920.

 

En 1938, l’Académie Française lui donna le prix Max Barthou.
En 1940, il reçut le prix Goncourt pour son roman l’Araigne.

 

En 1959, il fût élu à l’académie française.
Durant sa vie, il reçu la « Grand-Croix de la Légion d’honneur » et fût « Commandeur de l’ordre national du Mérite » et « Commandeur des Arts et des Lettres »

 

Romancier, historien de la littérature, historien, Henri Troyat a réalisé une centaine d’oeuvre de littérature.

 

La biographie d’Henri Troyat : Ses oeuvres

 

1935 Le Vivier (Plon)
1935 Faux Jour (Plon )
1936 Grandeur nature (Plon)
1937 La Clef de voûte (Plon)
1938 L’Araigne (Plon)
1939 La Fosse commune (Plon)
1940 Dostoïevski (Fayard)
1941 Le Jugement de Dieu (Plon)
1942 Le mort saisit le vif (Plon)
1945 Du Philanthrope à la Rouquine (Flammarion )
1945 Le Signe du taureau (Plon)
1946 Pouchkine (Plon )
1946 Les Vivants, pièce en trois actes (Bonne)
1946 Les Ponts de Paris (Flammarion )
1947 Tant que la terre durera, t. I (La Table ronde)
1948 La Case de l’oncle Sam (La Table ronde )
1948 Le Sac et la Cendre, Tant que la terre durera, t. II (La Table ronde)
1949 Sébastien, pièce en trois actes (Opéra)
1950 Étrangers sur la terre, Tant que la terre durera, t. III (La Table ronde)
1951 La Tête sur les épaules (Plon)
1952 La Neige en deuil (Flammarion )
1952 L’Étrange Destin de Lermontov (Plon)
1953 Les Semailles et les Moissons, t. I (Plon)
1955 Amélie, Les Semailles et les Moissons, t. II (Plon )
1955 De Gratte-ciel en cocotier (Plon)
1956 La Maison des bêtes heureuses (Bias )
1956 La Grive, Les Semailles et les Moissons, t. III (Plon )
1956 Sainte Russie, souvenirs et réflexions suivi de l’Assassinat d’Alexandre II (Grasset )
1957 Tendre et violente Elisabeth, Les Semailles et les Moissons, t. IV (Plon)
1958 La Rencontre, Les Semailles et les Moissons, t. V (Plon)
1958 Naissance d’une Dauphine (Gallimard)
1959 La Vie quotidienne en Russie au temps du dernier tsar (Hachette)
1959 La Lumière des justes. Tome I : Les Compagnons du Coquelicot. (Flammarion )
1960 La Lumière des justes. Tome II : La Barynia. (Flammarion)
1961 La Lumière des justes. Tome III : La Gloire des vaincus. (Flammarion)
1962 La Lumière des justes. Tome IV : Les Dames de Sibérie. (Flammarion)
1963 La Lumière des justes. Tome V : Sophie ou la Fin des combats. (Flammarion)
1963 Une extrême amitié (La Table ronde)
1964 Le Geste d’Ève (Flammarion)
1965 Tolstoï (Fayard )
1965 Les Eygletière, t. I (Flammarion)
1966 La Faim des lionceaux, Les Eygletière, t. II (Flammarion)
1967 La Malandre, Les Eygletière, t. III (Flammarion )
1968 Les Héritiers de l’avenir. Tome I : Le Cahier. (Flammarion )
1969 Les Héritiers de l’avenir. Tome II : Cent un coups de canon. (Flammarion)
1970 Les Héritiers de l’avenir. Tome III : L’Éléphant blanc. (Flammarion)
1971 Gogol (Flammarion)
1972 La Pierre, la Feuille et les Ciseaux (Flammarion )
1973 Anne Prédaille (Flammarion)
1974 Le Moscovite, t. I (Flammarion )
1974 Les Désordres secrets, Le Moscovite, t. II (Flammarion)
1975 Les Feux du matin, Le Moscovite, t. III (Flammarion )
1976 Le Front dans les nuages (Flammarion )
1976 Un si long chemin (Stock)
1976 Grimbosq (Flammarion )
1977 Catherine la Grande (Flammarion)
1978 Le Prisonnier n° I (Flammarion)
1979 Pierre le Grand (Flammarion)
1980 Viou (Flammarion)
1981 Alexandre I er (Flammarion)
1982 Le Pain de l’étranger (Flammarion )
1982 Ivan le Terrible (Flammarion)
1983 La Dérision (Flammarion)
1984 Tchekhov (Flammarion)
1984 Marie Karpovna (Flammarion )
1985 Le Bruit solitaire du cœur (Flammarion )
1985 Tourgueniev (Flammarion)
1986 À demain, Sylvie (Flammarion )
1986 Gorki (Flammarion)
1987 Le Troisième Bonheur (Flammarion)
1988 Toute ma vie sera mensonge (Flammarion )
1988 Flaubert (Flammarion)
1989 La Gouvernante française (Flammarion )
1989 Maupassant (Flammarion)
1990 La Femme de David (Flammarion )
1990 Alexandre II, le tsar libérateur (Flammarion)
1991 Nicolas II, le dernier tsar (Flammarion)
1991 Aliocha (Flammarion )
1992 Zola (Flammarion)
1992 Youri (Flammarion )
1993 Le Chant des Insensés (Flammarion )
1993 Verlaine (Flammarion)
1994 Le Marchand de masques (Flammarion )
1994 Baudelaire (Flammarion)
1995 Balzac (Flammarion)
1995 Le Défi d’Olga (Flammarion )
1996 Votre très humble et très obéissant serviteur (Flammarion)
1996 Raspoutine (Flammarion)
1997 L’Affaire Crémonnière (Flammarion)
1997 Juliette Drouet (Flammarion)
1998 Le Fils du satrape (Grasset)
1998 Terribles tsarines (Grasset)
1999 Les turbulences d’une grande famille (Grasset)
1999 Namouna ou la chaleur animale (Grasset)
2000 La Ballerine de Saint-Pétersbourg (Plon )
2000 Nicolas Ier (Librairie académique Perrin)
2001 La Fille de l’écrivain (Grasset)
2001 Marina Tsvetaena : L’éternelle insurgée (Grasset)
2002 L’Étage des bouffons (Grasset)
2004 La Baronne et le musicien (Grasset)
2004 Alexandre III (Grasset)
2004 La Fiancée de l’ogre (Grasset)
2005 Alexandre Dumas. Le cinquième mousquetaire (Grasset)
2006 La Traque (Grasset)

 

 

 

13 novembre, 2011

razumovkonstantin1974russiayoungballerina1521163.jpg

 

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

Imagine there’s no heaven
It’s easy if you try
No hell below us
Above us only sky
Imagine all the people
Living for today…

Imagine there’s no countries
It isn’t hard to do
Nothing to kill or die for
And no religion too
Imagine all the people
Living life in peace…

You may say I’m a dreamer
But I’m not the only one
I hope someday you’ll join us
And the world will be as one

Imagine no possessions
I wonder if you can
No need for greed or hunger
A brotherhood of man
Imagine all the people
Sharing all the world…

You may say I’m a dreamer
But I’m not the only one
I hope someday you’ll join us
And the world will live as one

La vie en rose.

13 novembre, 2011

 

meilleursvuelovelymarilynmonroeimg.jpg

 

Image de prévisualisation YouTube

 

marilynmonroe.jpg

Ultravox.

13 novembre, 2011

 

 

 

 

340865.jpg

 

Image de prévisualisation YouTube

Au bistrot.

13 novembre, 2011

 

 

Au bistrot

Deux vieux sont au bistrot en train de boire un coup.

L’un dit :


- Si tu avais le choix entre deux maladies, tu choisirais Alzheimer ou Parkinson ?

L’autre répond :
- Je prendrais Alzheimer, je préfère oublier de payer plutôt que de renverser mon verre.

 

9fd041d07ab1f3e63f662a0b125c0a4e.gif

Cyndi Lauper – Girls Just Want To Have Fun

13 novembre, 2011

 

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

tns0655166a7a.gif

12